Panier Panier
0,00 €
Comment bien choisir son vinaigrier ?

Comment bien choisir son vinaigrier ?

Si vous avez pris la décision de fabriquer vous même votre vinaigre... achetez un vinaigrier !

COMMENT BIEN CHOISIR LA MATIERE DE VOTRE VINAIGRIER ?

Si vous avez pris la décision de fabriquer vous-même votre vinaigre et ainsi proposez à vos amis et votre famille un vinaigre fait maison alors aucun doute il vous faudra faire l'acquisition d'un vinaigrier. Pour bien choisir un vinaigrier il faut prendre en compte plusieurs éléments : le matériau de fabrication, le système de soutirage, la résistance et enfin le volume. En ce qui concerne le choix du matériau il existe trois options : le vinaigrier en bois tout d'abord que l'on retrouve souvent chez les artisans vinaigriers. Il va apporter un goût fumé au vinaigre mais son entretien nécessite plus de temps et sa durée de vie est moindre. Le vinaigrier en grès est lui très résistant à l'acidité, c'est de plus une matière spongieuse qui va laisser l'air passer assurant au vinaigre la présence d'oxygène, élément indispensable pour favoriser la fermentation acétique. Le grès va en outre apporter en bouche un goût plus vif. Enfin on peut aussi trouver des vinaigriers en verre : ceux-ci ne sont guère en vogue car ils n’ont pas l'avantage du vinaigrier bois ni l'avantage du vinaigrier en grès et pire encore il faudra penser à les ranger à l'abri de la lumière.

SOUTIRAGE : PRIVILEGIEZ LA METHODE A L'ANCIENNE !

La méthode ancestrale du robinet n'a pas de concurrent ! Ce système au charme désuet permet de prélever votre vinaigre quand vous le souhaitez sans toucher à la mère de vinaigre et donc en la laissant paisiblement à la surface faire son travail. Pensez simplement après le soutirage du vinaigre à complétez le niveau de votre vinaigrier afin de faire perdurer le cycle de fabrication du vinaigre en conservant un roulement permanent. Enfin pensez bien à immerger 24 heures votre robinet dans l'eau avant sa première utilisation afin que le liège se gorge d'eau ce qui permettra d'éviter les fuites tout en étanchéifiant le vinaigrier. Les vinaigriers modernes ne disposent pas de robinet et le soutirage se fait en général par le dessus le charme en moins !

COMMENT FAIRE SON VINAIGRE ?

Pour produire du vinaigre il est un élément indispensable : la mère de vinaigre. Il s'agit au départ d'une fine pellicule translucide qui s'épaissit au fur et a mesure pour devenir une masse visqueuse et gélatineuse constituée par la prolifération des ferments acétiques. La production de vinaigre n'est possible que lorsque la mère de vinaigre flotte à la surface. Cette fermentation qui apparait après quelques semaines d'oxygénation à l'air libre signe le début de la production de vinaigre. Il suffira ensuite de rajouter du vin (avec un faible degré alcoolique au départ et de bonne qualité) et puis tout simplement laissez faire la nature !

ENTRETIEN DU VINAIGRIER ET NETTOYAGE DU VINAIGRIER

Il est tout a fait possible de nettoyer un vinaigrier en suivant quelques règles simples. Tout d'abord il faut impérativement proscrire l'utilisation des produits ménagers : ceux-ci peuvent en effet dénaturer le vinaigre en empêchant les bonnes bactéries de se développer. Il est plutôt conseillé de le rincer plusieurs fois à l'eau claire puis de le sécher soigneusement soit à l'aide d'un torchon propre, soit en le laissant sécher à l'air libre. Si il demeure dans le fond des résidus vous pouvez mettre des grain de riz ou du gros sel et bien secouez le vinaigrier avant de le rincez à nouveau abondamment. Il ne vous reste plus qu'a récupérer votre mère de vinaigre ( vous aurez au préalable vérifiez son bon état et qu'elle ne soit pas desséchée) et la remettre dans le vinaigrier. Vous pouvez également filtrez le vinaigre avant de le remettre à l'intérieur du vinaigrier pour ôter les éventuels dépôts.

Retrouvez ici nos vinaigriers Manufrance en grès